Presque 3 milliards d’euros pour relancer le vieux réacteur Tôkaï-2

Tôkaï-2 est un vieux réacteur qui a été partiellement noyé par le tsunami de 2011 et que son exploitant, Japan Atomic Power Co (JAPCo), veut redémarrer coûte que coûte. Filiale de plusieurs compagnies d’électricité, JAPCo ne fait, ou plutôt faisait qu’exploiter deux centrales nucléaires. Celle de Tsuruga ne redémarrera jamais à cause d’une faille considérée comme active par l’autorité de régulation nucléaire. Ne lui reste donc que Tôkaï-2, qui a été autorisé à fonctionner jusqu’à 60 ans.

Selon l’agence de presse Kyodo, JAPCo devrait recevoir 350 milliards de yens (presque 3 milliards d’euros) pour remettre Tôkaï-2 au niveau de sûreté exigé depuis la catastrophe de Fukushima. C’était 300 milliards de yens en mars dernier. Tôkyô Electric (TEPCo) et Tôhoku Electric payer 80% de cette somme et 3 autres compagnies, Chûbu Electric, Hokuriku Electric et Kansai Electric, le reste. Il s’agit d’un emprunt garanti par ces compagnies.

Alors que TEPCo serait en faillite sans un financement public et qu’elle rogne sur toutes ses dépenses, y compris sur les indemnisations, cet investissement dans un vieux réacteur nucléaire est choquant pour beaucoup.

JAPCo joue sa survie avec ce réacteur, mais en cas d’échec, ce sont ses propriétaires, dont TEPCo qui paieront. Des actionnaires ont saisi la justice pour que la compagnie cesse de financer Tôkaï-2.

Action en justice pour récupérer le loyer dû par 5 familles d’auto-évacués

Selon l’Asahi, les autorités provinciales de Fukushima vont saisir la justice pour chasser 5 familles d’évacués volontaires à Tôkyô et récupérer 2 ans de loyer. Ces familles ont, comme de nombreuses autres, bénéficié d’un logement gratuit jusqu’en mars 2017. Après, les autorités les ont autorisé à rester dans le logement, à condition de signer un bail et de payer le loyer. Mais, ces 5 familles sont passées outre et occupent toujours les logements à titre gratuit.

Lors du passage de l’assemblée du conseil régional, le parti communiste a voté contre et le Constitutional Democratic Party n’a pas pris part au vote. Les autres ont autorisé l’action en justice.

Selon l’avocat de trois familles, elles sont dans une situation économique difficile et ne peuvent pas payer le loyer.

92ième versement financier pour TEPCo

TEPCo annonce avoir reçu le 92ème versement financier de la part de la structure gouvernementale de soutien qui lui avance de l’argent pour les indemnisations : 126,9 milliards de yens (1 milliard d’euros au cours actuel !). Rappelons que cet argent est prêté sans intérêt.

En prenant en compte ce versement et les 188,9 milliards de yens venant de l’Act on Contract for Indemnification of Nuclear Damage Compensation, TEPCo a déjà reçu un total de 9 235,2 milliards de yens (78,3 milliards d’euros au cours actuel), en incluant le présent versement et cela ne suffira pas.

Le communiqué de TEPCo est accompagné d’un tableau avec les sommes versées au titre des indemnisations, mais sans explications. La somme totale dépasse les 9 000 milliards de yens (77 milliards d’euros). 60% sont allés aux entreprises et propriétaires, le reste aux individus évacués. Le total des indemnisations versées aux “auto-déplacés” n’évolue plus car ils ne sont plus soutenus financièrement. Le total versé aux autres individus et en compensations liées à l’activité commerciale continuent à augmenter.

91ième versement financier pour TEPCo

TEPCo annonce avoir reçu le 91ème versement financier de la part de la structure gouvernementale de soutien qui lui avance de l’argent pour les indemnisations : 16 milliards de yens (136,4 millions d’euros au cours actuel). Rappelons que cet argent est prêté sans intérêt.

En prenant en compte ce versement et les 188,9 milliards de yens venant de l’Act on Contract for Indemnification of Nuclear Damage Compensation, TEPCo a déjà reçu un total de 9 108,3 milliards de yens (77,6 milliards d’euros au cours actuel), en incluant le présent versement et cela ne suffira pas.

Le communiqué de TEPCo est accompagné d’un tableau avec les sommes versées au titre des indemnisations, mais sans explications. La somme totale dépasse les 9 000 milliards de yens (77 milliards d’euros). 61% sont allés aux entreprises et propriétaires, le reste aux individus évacués.

Selon une dépêche de l’agence Kyodo, reprise par le Maïnichi, TEPCo rechignerait de plus en plus à appliquer les arbitrages de la commission de conciliation en faveur des victimes. Pour obtenir gain de cause, elles doivent alors se tourner vers la justice, dans des procédures longues, complexes et dispendieuses. Beaucoup abandonnent.

TEPCO s’était engagée, en 2014, à respecter ces arbitrages… En 2018, la commission a clôturé 49 dossiers suite au refus de TEPCo de les accepter, dont 9 liés à ses propres employés ou à leur famille. Cela concernait 19 000 personnes. Entre 2014 et 2017, TEPCo avait refusé 61 dossiers, tous liés à ses employés ou leur proches. En 2014, nous avions déjà rapporté que TEPCo discriminait ses employés face aux indemnisations.

90ième versement financier pour TEPCo

TEPCo annonce avoir reçu le 90ème versement financier de la part de la structure gouvernementale de soutien qui lui avance de l’argent pour les indemnisations : 14,7 milliards de yens (122 millions d’euros au cours actuel). Rappelons que cet argent est prêté sans intérêt.

En prenant en compte ce versement et les 188,9 milliards de yens venant de l’Act on Contract for Indemnification of Nuclear Damage Compensation, TEPCo a déjà reçu un total de 9 092,3 milliards de yens (75,77 milliards d’euros au cours actuel), en incluant le présent versement et cela ne suffira pas.

Le communiqué de TEPCo est accompagné d’un tableau avec les sommes versées au titre des indemnisations, mais sans explications. La somme totale dépasse les 9 000 milliards de yens (75 milliards d’euros). 60% sont allés aux entreprises et propriétaires, le reste aux individus évacués.

89ième versement financier pour TEPCo

TEPCo annonce avoir reçu le 89ème versement financier de la part de la structure gouvernementale de soutien qui lui avance de l’argent pour les indemnisations : 68,8 milliards de yens (566 millions d’euros au cours actuel). Rappelons que cet argent est prêté sans intérêt.

En prenant en compte ce versement et les 188,9 milliards de yens venant de l’Act on Contract for Indemnification of Nuclear Damage Compensation, TEPCo a déjà reçu un total de 9 077,6 milliards de yens (74,65 milliards d’euros au cours actuel), en incluant le présent versement et cela ne suffira pas.

Le communiqué de TEPCo est accompagné d’un tableau avec les sommes versées au titre des indemnisations, mais sans explications. La somme totale dépasse les 9 000 milliards de yens (74 milliards d’euros). 60,8% sont allés aux entreprises et propriétaires, le reste aux individus évacués.

88ième versement financier pour TEPCo

TEPCo annonce avoir reçu le 88ème versement financier de la part de la structure gouvernementale de soutien qui lui avance de l’argent pour les indemnisations : 6,0 milliards de yens (49 millions d’euros au cours actuel). Rappelons que cet argent est prêté sans intérêt.

En prenant en compte ce versement et les 188,9 milliards de yens venant de l’Act on Contract for Indemnification of Nuclear Damage Compensation, TEPCo a déjà reçu un total de 9 008,8 milliards de yens (73,4 milliards d’euros au cours actuel) si l’on prend en compte le présent versement et cela ne suffira pas.

Le communiqué de TEPCo est accompagné d’un tableau avec les sommes versées au titre des indemnisations, mais sans explications. 64,5% sont allés aux entreprises et propriétaires, le reste aux individus évacués. La somme reçue par les propriétaires n’a pas évolué depuis la dernière fois. C’est la part des entreprises qui augmente le plus.

87ième versement financier pour TEPCo

TEPCo annonce avoir reçu le 87ème versement financier de la part de la structure gouvernementale de soutien qui lui avance de l’argent pour les indemnisations : 17,3 milliards de yens (140 millions d’euros au cours actuel). Rappelons que cet argent est prêté sans intérêt.

En prenant en compte ce versement et les 188,9 milliards de yens venant de l’Act on Contract for Indemnification of Nuclear Damage Compensation, TEPCo a déjà reçu un total de 9 002,8 milliards de yens (72,6 milliards d’euros au cours actuel) si l’on prend en compte le présent versement et cela ne suffira pas.

Le communiqué de TEPCo est accompagné d’un tableau avec les sommes versées au titre des indemnisations, mais sans explications. 60,6% sont allés aux entreprises et propriétaires, le reste aux individus évacués.

Complément au 86ième versement financier

Le 22 mars dernier, TEPCo annonçait avoir reçu le 86ième versement financier de la part de la structure gouvernementale de soutien qui lui avance de l’argent pour les indemnisations, à un niveau exceptionnellement élevé : 197,6 milliards de yens (1,6 milliards d’euros au cours du moment). C’est 10 fois plus que le mois précédent. La compagnie vient d’annoncer un versement complémentaire de 19,9 milliards de yens (160 millions d’euros). Le 86ième versement est donc de 217,5 milliards de yens (1,74 milliard d’euros) !

En prenant en compte ce versement et les 188,9 milliards de yens venant de l’Act on Contract for Indemnification of Nuclear Damage Compensation dont il n’est plus fait mention, TEPCo a déjà reçu un total de 8 985,5 milliards de yens (72 milliards d’euros au cours actuel) si l’on prend en compte le présent versement et cela ne suffira pas. Rappelons que cet argent est prêté sans intérêt.

Le communiqué de TEPCo est accompagné d’un tableau avec les sommes versées au titre des indemnisations, mais sans explications. Le total est de 8 962,0 milliards de yens (presque 72 milliards d’euros). La part pour chaque catégorie n’a pas beaucoup changé depuis la dernière fois.

Malgré sa situation financière, TEPCo veut faire une donation à la commune de Higashi-dôri

Selon l’Asahi, TEPCo devrait faire une donation de 200 millions de yens (1,6 millions d’euros) à la commune de Higashi-Dôri dans la province d’Aomori. La compagnie devait construire un réacteur nucléaire dans cette commune et venait tout juste d’obtenir un feu vert en janvier 2011, quelques mois avant la catastrophe. Le village, qui avait anticipé les revenus à venir, a dû se serrer la ceinture. TEPCo a donc proposé une donation pour cette année fiscale qui se termine le 31 mars et a indiqué être prête à renouveler l’opération l’an prochain.

Il y a quelques jours, toujours selon l’Asahi, Tôhoku Electric, a aussi proposé une donation d’environ 400 millions de yens sur 2 ans. La compagnie a une centrale nucléaire dans la commune, à l’arrêt.

Ces donations sont partiellement déductibles des impôts.

Dans le cas de TEPCo, c’est particulièrement choquant, car elle a déjà reçu plus de 72 milliards d’euros de prêts sans intérêts et a déjà été condamnée 11 fois à mieux indemniser les victimes de la catastrophe nucléaire… Mais il semble lui rester de l’argent pour maintenir ses anciennes pratiques clientélistes. A noter qu’elle ne fait pas de donation aux communes de Fukushima.