Des employés de TEPCo évacués privés d’indemnisation, suite

Le Maïnichi revient sur les indemnités qui doivent être remboursées par les employés de TEPCo qui ont été évacués (cf 4 janvier dernier). Les 100 000 yens par mois (710 euros) sont reçus par chaque personne évacuée et TEPCo demande le remboursement pour tous les membres de la famille de ses employés !

Ainsi, TEPCo réclame plus de  30 millions de yens (214 000 euros) à une famille. Les membres de la famille des travailleurs ne sont pas responsables de la catastrophe et souffrent autant que les autres. Ils ont des frais similaires pour racheter ce qui a été abandonné lors de l’évacuation : meubles, vêtements…

La famille en question, deux adultes et deux enfants, vivaient dans une zone maintenant classée en “retour difficile” car l’exposition externe peut y dépasser 50 mSv/an. Elle avait droit, comme les autres habitants de ces régions, à demander une somme forfaitaire correspondant à 5 années d’indemnisation à partir de juin 2002, ce qu’elle a fait. Elle a donc reçu 24 millions de yens. Puis TEPCO a envoyé une demande de remboursement de plus de 30 millions de yens sous le prétexte que la famille avait trouvé à se reloger à partir de l’été 2011. Elle n’est donc plus considérée comme “évacuée”.

Rappelons que les autres habitants dans une situation similaire, mais qui ne sont pas employés par TEPCo, n’ont pas reçu de demande remboursement. Selon le quotidien, quatre familles avec un membre employé par TEPCo, ont aussi reçu des demandes de remboursement, qui, dans deux cas, dépassent les 10 millions de yens (71 000 euros).