Implantation d’un centre d’enfouissement des déchets radioactifs : candidatures validées

Deux communes de Hokkaïdô se sont portées candidates à la première phase des études pour l’implantation d’une centre d’enfouissement des déchets radioactifs, comme nous l’avons rapporté. Le gouvernement vient de valider ces deux candidatures. Chaque commune va recevoir 2 milliards de yens et la NUMO, l’organisation en charge de la gestion des déchets, commence immédiatement l’étude bibliographique prévue dans cette première phase. Elle devrait durer deux ans. Des réunions d’information sont aussi prévues.

Ces démarches ne sont pas du goût de tout le monde. Le gouverneur de Hokkaïdô, Naomichi Suzuki, a rappelé son opposition à ce que la province devienne la poubelle nucléaire du pays. Une partie de la population locale est aussi opposé aux projets, comme ion peut le lire dans ce reportage du magasine en ligne Equal times. Le conseil municipal de Suttsu a rejeté la demande de référendum sur le sujet.