Vers un report des études pour la recherche d’un site de stockage pour les déchets radioactifs à Miyagi

Le ministère de l’environnement devrait repousser une nouvelle fois les études géologiques sur les trois sites pré-sélectionnés pour installer le centre de stockage des déchets radioactifs de la province de Miyagi. A Kami, l’opposition y est très forte et, à chaque fois que des géologues sont venus, l’accès au site a été bloqué. Avec l’approche de la neige, ce sera bientôt trop tard pour cette année.

Deux autres communes, Kurihara et Taïwa ont accepté les études géologiques, mais à condition qu’elles soient simultanées sur les trois sites retenus. Elles ont annoncé qu’elles pourraient revenir sur leur décision si les investigations ne commençaient pas cette année.

Le gouverneur de Miyagi a critiqué le gouvernement pour son manque de leadership dans cette affaire. La seule proposition du ministère à l’issue de la rencontre entre le gouverneur et le ministre de l’environnement a été de convoquer une nouvelle réunion pour convaincre les communes concernées d’accepter les études géologiques. Tant que les autorités garderont leur approche traditionnelle, à savoir Décider, Annoncer et Défendre, ce sera un échec.