Incendie de forêt à Namié, en zone de « retour difficile »

Un incendie de forêt s’est déclaré le 29 avril dernier à Namié, suite à un éclair tombé sur la montagne Jûmanyama (十万山), dans un territoire fortement contaminé et classé en zone dite de « retour difficile ». 20 hectares de forêt auraient brûlé depuis. Le 1er mai, les pompiers luttaient toujours contre l’incendie.

Le site est à une dizaine de kilomètres de la centrale de Fukushima daï-ichi, qui n’est pas menacée. Voir la carte, adaptée de la cartographie officielle de la pollution radioactive :

Namié a fait l’objet d’une cartographie indépendante avec Chikurin comme partenaire, le laboratoire fondé avec le soutien de l’ACRO, mais elle ne couvre pas les zones de montagnes. Voir la carte en japonais, les explications et sa traduction en français sur le site de Nos Voisins Lointains 3.11.

Il n’y a, officiellement, aucune augmentation de la radioactivité ambiante dans la partie urbanisée de Namié. La balise fixe de Safecast située à Namié, ne met pas en évidence d’augmentation significative du débit de dose ambiant.

Chikurin et les associations locales ont étendu des linges à Namié pour collecter les poussières en suspension et mesurer leur radioactivité.

Voir les images sur le site du Maïnichi.