Dossier de sûreté de l’usine de retraitement de Rokkashô : fin de la consultation du public

En mai dernier, l’Autorité de régulation nucléaire (NRA) avait fini par valider le dossier de sûreté de l’usine de retraitement de Rokkashô-mura, située dans la province d’Aomori. Cette décision a ensuite été soumise à l’avis du public pendant un mois. … Lire la suite

Le dossier de sûreté de l’usine de retraitement de Rokkashô-mura validé

L’Autorité de régulation nucléaire a fini par valider le dossier de sûreté de l’usine de retraitement de Rokkashô-mura, située dans la province d’Aomori. Cette décision est soumise à l’avis du public pendant un mois. Pour contribuer, c’est ici en japonais. … Lire la suite

Etudes sismiques complémentaires requises pour l’usine de retraitement de Rokkashô-mura

L’usine de retraitement de Rokkashô-mura, dans la province d’Aomori, a déjà 24 années de retard dans sa mise en service. Alors qu’elle n’est d’aucune utilité, puisqu’il n’y a pas de débouché pour le plutonium qui serait extrait, l’exploitant, soutenu par … Lire la suite

Dossier de sûreté de l’usine de retraitement de Rokkashô sur le point d’être validé

L’Autorité de Régulation Nucléaire (NRA) devrait valider le dossier de sûreté post-Fukushima de l’usine de retraitement de Rokkashô-mura dans la province d’Aomori. Le site devrait résister aux risques sismiques et volcaniques. La NRA avait suspendu l’instruction du dossier suite à … Lire la suite

Plan de démantèlement de l’usine de retraitement de Tôkaï-mura approuvé

En septembre 2014, la Japan Atomic Energy Agency (JAEA) avait décidé d’arrêter définitivement son usine de retraitement de Tôkaï-mura, dans la province d’Ibaraki. Il s’agit de la première usine japonaise de retraitement, terminée en 1977 et mise en service en … Lire la suite

Rapports de sûreté falsifiés à l’usine de retraitement de Rokkashô

L’Autorité de Régulation Nucléaire (NRA) japonaise vient d’annoncer que la Japan Nuclear Fuel Ltd. (JNFL), propriétaire de l’usine de retraitement de Rokkashô dans la province d’Aomori, avait omis des inspections et falsifié des rapports de sûreté. Le PDG de la … Lire la suite