Trois anciens dirigeants de TEPCo devraient être mis en examen

Trois anciens dirigeants de la compagnie TEPCo pourraient être inculpés le 29 février prochain pour négligence professionnelle ayant provoqué des morts et des blessures en mars 2011. Il s’agit de Tsunéhisa Katsumata, 75 ans, ancien président de la compagnie, et deux anciens vice-présidents, Sakaé Muto, 65 ans, et Ichiro Takékuro, 69 ans. Ces dirigeants étaient informés qu’un puissant tsunami était susceptible de frapper la centrale de Fukushima Daichi, mais ils n’auraient pas pris les mesures protection nécessaires.

En 2012, un groupe de citoyens de Fukushima a porté plainte contre de nombreux dirigeants de TEPCo et du gouvernement. Puis, il avaient focalisé leur action contre ces trois dirigeants. En septembre 2013, ils avaient été déboutés, mais un jury de citoyens leur avaient ensuite donné raison par deux fois. Ces trois dirigeants doivent donc être inculpés, mais le procès n’est pas pour tout de suite.Le jury a estimé qu’ils étaient responsables des blessures de 13 personnes suite aux explosions hydrogène et du décès de 44 patients d’hôpitaux. Les trois dirigeants devraient plaider non coupable. Ce sont les premières inculpations suite à la catastrophe nucléaire.