Arrêt du refroidissement de la piscine n°5

Le système de refroidissement de la piscine du réacteur n°5 a été arrêté après la découverte d’une fuite. C’est une vanne dans le circuit d’eau de mer qui fuit. La température de la piscine est de 25,7 °C, soit deux degrés de plus que la veille. TEPCo estime qu’il faut 5 jours pour atteindre la température limite de 65°C.
Voir des photos commentées en japonais.

Modifications du plan d’entreposage des combustibles

TEPCo veut modifier ses plans à propos du transfert des combustibles de la piscine du réacteur n°4. Pour le moment, ces combustibles sont entreposés dans la piscine commune de la centrale, située au niveau du sol. Au Japon, il n’y a pas d’entreposage centralisé comme à La Hague en France.
Pour y faire de la place, TEPCo envisageait d’entreposer à sec les combustibles usés les plus anciens. Mais comme ils sont contaminés, ce n’est pas possible. La compagnie veut donc mettre les combustibles neufs de la piscine du réacteur n°4 dans celle du réacteur n°6. Elle va demander la permission à la NRA. Si l’avis est favorable, cela se fera à partir de novembre 2014.
Document en japonais.

Officiel : mise à l’arrêt définitif des réacteurs 5 et 6

TEPCO a officiellement annoncé qu’elle avait engagé la procédure de mise à l’arrêt définitif des réacteurs 5 et 6 de Fukushima daï-ichi. Elle devrait être effective le 31 janvier prochain. Les 6 réacteurs de la centrale seront donc définitivement arrêtés après 42 ans de fonctionnement pour le plus ancien. Il faudra plus de temps pour les démanteler…

Le démantèlement des réacteurs 5 et 6, secoués par le séisme et noyés par le tsunami, mais pas accidentés, servira de laboratoire au démantèlement des réacteurs accidentés (voir le document en anglais). TEPCo a commencé à retirer le combustible des cuves pour le mettre dans les piscines de refroidissement. Elle en aura jusqu’en septembre prochain.
En ce qui concerne les 4 réacteurs de Fukushima daï-ni, TEPCo n’a pas encore pris de décision officielle.

Le Japon n’aura donc plus que 48 réacteurs contre 54 avant le 11 mars 2011.

Arrêt définitif des réacteurs 5 et 6 de Fukushima daï-ichi

TEPCo devrait annoncer la semaine prochaine qu’elle va demander l’arrêt définitif des réacteurs n°5 et 6 de Fukushima daï-ichi, comme cela lui a été fortement suggéré par le premier ministre. Elle va consulter les élus locaux avant.

Il ne restera, officiellement, plus que 48 réacteurs, tous à l’arrêt. D’autres arrêts définitifs devraient suivre.