Retour permis dans trois communes

Comme cela a été annoncé, les habitants Kawamata ainsi que ceux de Katsurao et d’une partie de Minami-Sôma peuvent rester chez eux la nuit. L’ordre d’évacuer n’est pas encore levé afin de pouvoir bénéficier des indemnisations. Il s’agit de permettre aux habitants originaires de ces communes de préparer leur retour en amont de la levée de cet ordre. Le calendrier n’est pas encore connu, mais le retour définitif devrait pouvoir se faire à partir du printemps 2016. La mesure actuelle n’est prévue que pour 3 mois.

En revanche, il n’est toujours pas possible de rentrer, même durant la journée, dans les zones les plus contaminées, classées en zone de « retour difficile ».

14 255 personnes sont concernées par cette mesure, ou 4 647 foyers, mais seulement 1 265 personnes ou 465 foyers ont déposé une demande de retour. Cela fait à peine 10%. Il y a encore beaucoup d’inquiétude à propos de la contamination radioactive. De nombreuses familles ont décidé de refaire leur vie ailleurs. Surtout quand il y a de jeunes enfants.

Il y a encore 79 000 personnes qui sont forcées à évacuer suite à la pollution radioactives. A cela, s’ajoutent les personnes qui sont parties d’elles-mêmes.