Opération de communication sur le robot « scorpion » qui va être envoyé dans l’enceinte de confinement du réacteur n°2

TEPCo et ses partenaires ont lancé une opération de communication à propos du robot « scorpion » qui va être envoyé dans l’enceinte de confinement du réacteur n°2 pour tenter de localiser le corium, c’est à dire le combustible fondu hautement radioactif, mélangé à des débris. Il n’est pas sûr que la mission soit un succès, le robot nettoyeur n’ayant tenu que deux heures dans cette enceinte à cause des radiations extrêmes, sans pouvoir terminer sa tâche.

Un communiqué de presse annonce ce que l’on savait déjà et insiste sur les défis : « chaque étape est un nouveau défi pour TEPCo, mais TEPCo se félicite des défis ». La compagnie serait presque contente de l’accident ? C’est accompagné d’une vidéo promotionnelle avec une comparaison aux combats de kendô postée sur sa page Facebook.

L’industrie nucléaire japonaise veut se placer sur marché du démantèlement et met en avant les technologies en cours de développement. Ce robot a été conçu par l’IRID, Toshiba et TEPCo. L’IRID bénéficie d’argent public. Quant à Toshiba, elle est quasiment en faillite à cause de sa branche nucléaire et TEPCo est mal en point financièrement.

Le communiqué et la vidéo n’apportent aucune information pertinente et sont en décalage complet avec la réalité. Des informations techniques pour les médias sont disponibles ici en japonais à propos de la mission à venir (et depuis en anglais) et des mesures de radioprotection (et depuis en anglais).