Les autorités régionales vont soutenir financièrement le retour des déplacés « volontaires »

Les autorités régionales de Fukushima ont décidé de soutenir financièrement les familles de déplacés « volontaires ». Ils s’agit des personnes qui sont parties de chez elles à cause de la pollution radioactive, même s’il n’y avait pas eu d’ordre d’évacuer. Elles pourront recevoir jusqu’à 100 000 yens par famille (735 euros). Celles qui sont déjà rentrées aussi, à la condition d’avoir vécu plus de deux ans dans un logement provisoire.

Les autorités régionales ont alloué 376 millions de yens (2,8 millions d’euros) à ce programme destiné à 5 200 familles, en espérant les dépenser dans l’année. Les ménages les plus pauvres pourront aussi bénéficier d’une aide au logement.

Fin 2014, il y avait encore officiellement environ 25 000 déplacés « volontaires ». Rappelons qu’en juin denier, les autorités ont décidé de cesser le soutien à ces déplacés à la fin de l’année fiscale 2016 (mars 2017).