Comme attendu, le gouverneur d’Ehimé a donné son accord au redémarrage du réacteur n°3 d’Ikata

Le week-end portant conseil, le gouverneur d’Ehimé a accepté le redémarrage du réacteur n°3 de la centrale d’Ikata. Ce n’est pas une surprise. Il en a informé la compagnie Shikoku Electric. Tous les élus qui ont leur mot à dire ont donné leur accord. Et comme la « consultation » se réduit à la mairie et la province qui abritent la centrale et touchent les taxes, il n’y a pas de suspense. Juste une mise en scène. Les problèmes relatifs à l’évacuation des riverains en cas d’accident et des 5 000 habitants de la péninsule barrée par la centrale en particulier ne semblent pas avoir pesés lourd dans les décisions successives.

Le redémarrage ne devrait pas avoir lieu avant le printemps 2016 car les inspections ne sont pas terminées. Le réacteur, qui a été mis en service en décembre 1994, est arrêté depuis avril 2011. Il peut consommer du MOx et le gouverneur a approuvé qu’il utilise ce combustible.