53 familles vivent encore en zone évacuée

Selon la télévision publique, la NHK, 53 familles vivraient dans des zones où il y a eu ordre d’évacuer. Elle a obtenu ces chiffres auprès de la police qui patrouille dans la zone.
Certains foyers sont en zone classée en « retour difficile », là où l’exposition externe peut dépasser 50 mSv/an. Dans certains cas, c’est pour prendre soin du bétail. Dans d’autres, c’est parce que les conditions de vie comme evacués étaient trop difficile. La police leur demande régulièrement de partir car c’est dangereux, mais ils refusent. Aucune sanction n’est prévue.