23ième report de la date de mise en service de l’usine dite de retraitement de Rokkashô-mura

Japan Nuclear Fuel Ltd vient d’annoncer le 23ième report de la date de mise en service de l’usine dite de retraitement de Rokkashô dans la province d’Aomori. Avec ce nouveau report de 3 ans, on arrive à un retard cumulé de 24 ans par rapport à la première date de mise en service, qui était décembre 1997.

L’excuse avancée cette fois-ci est le renforcement de la sûreté après la découverte de problèmes graves. Des rapports de sûreté étaient falsifiés. Cette usine est supposée séparer le plutonium pour le recycler dans le parc nucléaire actuellement à l’arrêt, à l’exception d’une poignée de réacteurs. Et le surgénérateur Monju, qui devait aussi consommer du plutonium, a aussi été arrêté définitivement.

Avec une augmentation de l’ordre de 3 000 milliards de yens (23 milliards d’euros), le coût de cette usine a quadruplé.